Signalement

Un jeune est en danger que faire ?

Qui peut signaler un jeune en danger ?

Toute personne qui, dans son entourage, connaît un jeune en difficulté ou en danger doit prévenir les autorités administratives ou judiciaires. Le jeune en danger lui-même, ou ses parents, peuvent s'adresser directement au juge des enfants qui les aidera à surmonter leurs difficultés.

A qui s'adresser ?

On peut contacter, par courrier ou par téléphone :

  • Les autorités administratives :
    • le service d'aide sociale à l'enfance du département (Conseil Départemental)
    • les services sociaux, c'est-à-dire les assistants sociaux des collèges, des lycées, des mairies...
    • Les chefs d'établissement et les enseignants de l'enfant
  • Les autorités judiciaires :
    • Le procureur de la République territorialement compétent 
    • les services de police ou de gendarmerie.

Que risque-t-on, si on ne signale pas un enfant en danger

Il existe une obligation de signalement de tout mineur en danger, toute omission à cette obligation est pénalement répréhensible

(article 434-3 du Code pénal).

En outre, toute personne peut être poursuivie pour non assistance à personne en danger  (article 223-6 du Code pénal).