Agir

Intervenir en situation d’urgence

Apporter une aide immédiate à l’enfant victime : avec une ligne téléphonique qui fonctionne sur répondeur 24h/24 et une permanence d’accueil tous les jours de  10H30 à 17h30 du Lundi au Vendredi.  Dès réception de l’information de maltraitance et après vérifications d’usage, celle-ci est transmise en urgence aux services ou instances officielles concernées (DDIS, Police, Procureur de la République…).

L’association a la capacité de pouvoir réunir en un seul lieu et si nécessaire dans l’urgence son département juridique (juristes, avocats) et son département thérapeutique (psychologues).
L’association met ainsi en commun les compétences de chacun au service de la problématique spécifique de chaque enfant afin de permettre une efficacité optimale. Nos équipes sont formées à la gestion de situation d’urgence et sont en mesure de pouvoir répondre rapidement en saisissant les instances officielles.

Suivre et Accompagner

L’aider à se reconstruire : les psychologues recueillent la parole de l’enfant et, dès sa validation, entament rapidement un processus de reconstruction par la thérapie individuelle, la médiation familiale.  

Prise en charge de type analytique avec possibilité pour les enfants de s’exprimer avec divers médias (dessin, pâte à modeler, jeux, etc). Notre équipe s’appuie sur la psychologie clinique (S.Freud, J.Lacan, N.Klein...).

Défendre

Parole d’Enfant s’attelle à faire reconnaître les droits de l’enfant. Elle s’appuie sur les textes  de la Convention Internationale des Droits de l'Enfant, la Déclaration des Droits de l’homme et sur les lois :

  • Loi n° 2006-399 du 4 avril 2006 sur la prévention et la répression des violences au sein du couple ou commises contre les mineurs
  • Loi n° 2007- 293 du 5 mars 2007 réformant la protection de l’enfance qui clarifie les objectifs de la protection de l’enfance et la redéfinit
  • Loi n° 2007-297 du 5 mars 2007 relative à la prévention de la délinquance
  • Loi n° 2007-291 du 5 mars 2007 tendant à renforcer l’équilibre de la procédure pénale.

Le dossier juridique de l’enfant est suivi par les avocats de l’association et défendu par ceux ci, à la demande des parents, depuis son ouverture jusqu’à sa résolution. De plus, depuis 2001, l’association se porte elle-même « partie civile ».

Prévenir les situations de maltraitance

Parole d'enfant met à disposition des points relais dans les établissements scolaires, et propose une aide psychologique  aux familles à risques.

L’association organise des missions de « prévention dynamique » :

  • en allant à la rencontre de l’enfant. Ses équipes se déplacent dans les centres aérés, les centres sociaux, les foyers, afin d’étudier les besoins, de trouver des solutions adaptées à chaque structure, d’en étudier et d’en trouver les financements.
  • en organisant des campagnes de Prévention : agréée par l’Inspection Académique des BDR, elle organise et anime, avec la collaboration de ses professionnels, de nombreuses interventions dans les écoles et collèges.  

Informer

En organisant des campagnes d’information :

  • campagnes d’affichage, articles de presse et passages radios et TV à l’occasion de diverses manifestations organisées pour récolter des fonds
  • présence lors d'évènements régionaux concernant l’enfance qu’elle organise elle-même comme « Bouge pour tes droits » chaque année au mois de Novembre  ou auxquels elle participe (journées départementales de l’enfance, forum du handicap, tables rondes des associations pour les enfants victimes de maltraitance au Ministère de la Justice à Paris, …)
  • création et gestion d’un site Internet  de plus en plus visité

Accueillir, écouter, accompagner

Le site Internet et les permanences téléphoniques, du Lundi au Vendredi de 10h30 à 17h30, permettent aux personnes victimes et/ou en recherche d’un lieu d’écoute d'être en contact avec un bénévole.

Celui-ci va évaluer la situation et proposer un rendez vous avec une des psychologues qui mettra en place, si nécessaire.

En cas d’urgence et/ou pour des enfants domiciliés hors PACA, Parole d’Enfant travaille en réseau et peut saisir d’autres instances compétentes dans la protection de l’enfance ou d’autres structures plus adaptées à la problématique abordée ou plus proches du domicile familial.

Les actions partenaires

Parole d’Enfant développe un partenariat avec différentes structures sociales comme des maisons d’enfants à caractère social ou encore les foyers de l’enfance.

 

Projets

  • Pérenniser nos actions auprès du public concerné par l’enfance en danger.
  • Elargir nos interventions en répondant à de nouvelles demandes : points d’écoute en milieu scolaire.
  • Développer des actions de communication (créer du réseau social).
  • Financer des formations complémentaires et participer à des groupes de travail réunissant des professionnels de l’enfance.

Prévenir la maltraitance c’est œuvrer en faveur d’une « bientraitance » de la personne .

TOUS CES SERVICES A LA PERSONNE SONT TOTALEMENT GRATUITS